Archives de novembre, 2011

Chaînes Youtube: Quelle utilisation pour les marques et les entreprises ?

Chaînes Youtube: Quelle utilisation pour les marques et les entreprises ?

precc81sentation-youtube

 

 

logo youtube

Aujourd’hui Youtube est devenu une plateforme de partage de vidéos indispensable dans la communication, en particulier celle des marques et des entreprises, qui l’utilisent pour augmenter leur notoriété et développer leur image.

Grâce aux chaines youtube, les marques et entreprises jouent sur leur notoriété et deviennent ainsi de plus en plus présentes sur le web.

Introduction

Youtube est un site web d’hébergements de vidéos. Il s’agit d’un site de partage, les utilisateurs peuvent envoyer, visualiser et partager des séquences vidéo.

Il utilise la technologie Adobe Flash pour l’affichage de toutes sortes de vidéos que ce soit des extraits de films, d’émissions de télé, des clips musicaux ainsi que des vidéos d’amateurs.

La plupart des vidéos peuvent être visualisées par tous les internautes, mais en revanche uniquement les membres peuvent envoyer des vidéos de façon illimitée. Pour devenir membre, il suffit de s’inscrire, c’est simple et gratuit. En vous inscrivant vous pouvez poster des commentaires et même noter les vidéos. Et vous pouvez aussi poster des vidéos en réponse à des vidéos que vous avez regardées, et vous pouvez vous abonner pour recevoir des vidéos dans les thèmes que vous aurez choisis.

I) Historique

Youtube est une plateforme de vidéos gratuite créée d’abord aux USA en février 2005 par trois ex-employés de Paypal : Chad Hurley, Steve Chen et Jawed Karim. L’idée est simple : trouver un moyen de partager des vidéos avec ses amis puisqu’il est impossible, à l’époque, de les envoyer par mail.

La société a son siège social à San Bruno en Californie.

Google rachète Youtube en octobre 2006 pour 1.65 milliards de dollars. La transaction s’est finalisée le 13 novembre 2006 et grâce à ce rachat la notoriété de Youtube va énormément augmenter et dès 2009, 350 millions de personnes visitaient chaque mois le site.

En juin 2007, Youtube.fr ainsi que d’autres versions ont été lancées, notamment au Brésil, en Espagne, en France, l’Irlande, l’Italie, le Japon, aux Pays-Bas, en Pologne et au Royaume-Uni. Pour faire face au concurrent français Dailymotion, Google a passé certains accords avec des chaînes françaises comme M6 et France Télévision pour diffuser l’également certaine vidéo. Prochainement, Google prévoit de produire une version en allemand.

En mai 2010, YouTube annonce avoir franchi le cap des deux milliards de vidéos vues quotidiennement. Le 28 octobre 2010, l’ensemble des chaînes de YouTube atteint le milliard d’abonnés.

II. YOUTUBE : un phénomène mondial

a)    Le rachat par Google : un succès retentissant

Le rachat de YouTube est la plus grosse acquisition jamais réalisée par Google en huit ans. Sans surprise, les internautes réagissent aux propos de Chad Hurley et Steve Chen, les fondateurs de YouTube. C’est surtout la cinquième acquisition de Google depuis trois ans. Elle intervient après les prises de participation dans dMArk Broadcasting, une société qui a mis au point des logiciels pour les radios en ligne, en janvier 2006 (investissement de 100 millions de dollars), AOL (prise de participation de 5 % dans le capital, en décembre 2005, pour un milliard de dollars), ou Picasa, qui permet de gérer et partager ses images en ligne (investissement de 4 millions de dollars).

Ce rachat va permettre à Youtube de devenir ainsi le leader de la vidéo sur Internet.

A savoir : Les comptes YouTube récemment créés sont en réalité des comptes Google. Seuls certains anciens comptes YouTube (créés avant mai 2009) sont autonomes et ne sont associés à aucun compte Google.

Logo Google Youtube

b)    Les caractéristiques d’un succès mondial

YouTube est le site emblématique de la culture de la vidéo en ligne. Pour la plupart d’entre nous, nous savons tous ce que c’est Youtube, nous connaissons désormais son historique grâce à ce qui a été dit plus haut mais qu’en est-il des fonctions et des potentiels de ce site d’hébergement de vidéos? C’est ce que nous allons voir dès à présent.

Youtube est considéré aujourd’hui comme le plus grand portail d’échange mondial en terme de vidéo. Disponible en 14 langues, Youtube est LA référence mondiale pour l’hébergement de vidéo. Quelques caractéristiques clés de Youtube :

•    la gratuité

•    le nombre de visites et de membres (popularité)

•    La fiabilité du site et du support technique (supporte beaucoup de formats vidéo)

•    Contenu exponentiel

•    Possibilité infinie

•    Youtube est principalement un site d’hébergement de vidéo, mais est aussi un portail d’échanges de connaissances.

Il  y a plusieurs avantages à s’inscrire sur Youtube. En premier lieu, il est obligatoire d’être membre afin de mettre des vidéos en ligne.  En deuxième lieu, avoir un compte Youtube permet de suivre d’autres membres pour ainsi rester à jour et recevoir les nouveautés en temps réel. Semblable aux blogs, Youtube permet à l’usager d’interagir avec d’autres internautes. Youtube peut se résumer en un immense site Web 2.0 puisqu’il est question d’échange et de partage entre les utilisateurs.

Les prochains billets sur Youtube porteront sur les bénéfices que peut apporter ce gigantesque du Web au commerce électronique. Je vais couvrir plusieurs aspects marketing tels que le positionnement Web, la publicité, la commandite, l’utilisation de webisodes et encore plus.

  • Une popularité sans limites au-delà des frontières

 Très populaire, la plate-forme YouTube confère à ses usagers les plus remarqués une certaine notoriété qui peut parfois s’étendre bien au-delà du cercle des fans du site. On peut noter aussi que YouTube est responsable de la consommation de 10% de la bande passante américaine.  Le 9 octobre 2009, Chad Hurley annonce qu’un milliard de vidéos sont visionnées chaque jour sur YouTube.

  • Lancement de VEVO par Youtube

Vevo est un site web d’hébergement de vidéos musicales né d’un accord entre YouTube (Google) et les majors du disque Universal Music Group et Sony Music Entertainment, soutenues par la société publique émiratie Abu Dhabi Media Company (ADMC). Ce site diffuse des clips vidéo en haute définition depuis le 6 décembre 2009. Certaines vidéos de Vevo sont disponibles sur YouTube.

En 2009, VEVO regroupe un peu moins de 49 milliards de visionnages, pour toutes les vidéos appartenant à ses chaînes, suivi par UniversalMusicGroup avec un peu moins de 7 milliards de vues.

Les paroles au contenu explicite sont censurées et les clips controversés sont censurés ou non diffusés. De plus, certaines restrictions de visionnage sont appliquées en fonction du pays de connexion.

Une partie des contenus de Vevo sont accessibles sur YouTube sur des chaînes dédiées, dont le nom se termine par le mot VEVO. Le site en lui-même n’est pour le moment accessible qu’aux États-Unis et au Canada.

c)  Youtube : en plus d’un phénomène mondial…un phénomène social !

Les vidéos les plus vues sur Youtube

Divers groupes et musiciens se sont fait connaître grâce à YouTube. Ici nous allons nous intéresser aux vidéos qui ont été le plus visualisés sur le site.

Source : wikipedia.org

Certaines vidéos sont visionnées à des millions de reprises, la palme revenant à Justin Bieber avec son clip Baby vu environ 664 millions de fois. Il détient aussi le record de la vidéo la plus commentée avec 6,6 millions de commentaires. Mais il a aussi détenu le record de la vidéo la moins aimée avec près de 1,9 millions de personnes qui n’aiment pas cette vidéo. Ce record est désormais détenu par le clip de Rebecca Black, Friday, avec environ 3.2 millions de personnes qui n’aiment pas cette vidéo pour environ 33 millions de visionnements. C’était d’ailleurs la deuxième vidéo la plus commentée avec 2,9 millions de commentaires avant que l’ajout de commentaires ait été désactivé, et que la vidéo elle-même soit retirée. La vidéo Baby de Justin Bieber est donc redevenue la vidéo la moins aimée de YouTube.

La 2ème vidéo la plus vue est le clip On the Floor de Jennifer Lopez avec plus de 435 millions de vues.

La 3ème vidéo la plus vue est le clip Bad Romance de Lady Gaga avec plus de 429 millions de vues.

La 4ème vidéo la plus vue est le clip Waka Waka de Shakira avec plus de 423 millions de vues.

La 5ème vidéo la plus vue est le clip Love The Way You Lie de Eminem avec plus de de 406 millions de vues.

Susan Boyle : a reussi l’exploit à etre visionnée plus de 25 millions de fois en 1 seule semaine !

Toutes ces informations ont été actualisées le 13/11/2011.

  • Youtube : du virtuel au réel

Les membres de YouTube organisent fréquemment des rassemblements publics pour se rencontrer dans la vraie vie. L’As One a été l’un des premiers rassemblements à avoir été organisé, la première édition de cet évènement international s’est déroulée en janvier 2007 à Hollywood en Californie. La seconde édition, qui s’est déroulée à Pier 39 à San Francisco a réussi à rassembler de nombreuses à l’origine des vidéos les plus visionnées. Parmi les participants les plus connus se trouvaient : Caitlin Hill, Ben Going, smosh, Paul Robinett et Yousef Abu-Taleb, l’acteur qui a joué le rôle de DanielBeast dans la série des vidéos intitulées lonelygirl15. La troisième édition s’est déroulée le 7 juillet 2007 à New York dans le parc Washington Square. Pour inviter les personnes à se rendre à cet événement, Christine Gambito (connue sous le pseudo Happyslip sur YouTube) a convié les internautes en chantant dans une vidéo qu’elle a postée sur le site et qui a été visionnée plus de 2,6 millions de fois.

d) Youtube : en quête de renouvellement

Depuis que Google a jeté son dévolu sur YouTube, en 2006, la plateforme de partage de vidéos n’avait pas connu de lifting majeur.  Mais avec l’arrivée et le succès des réseaux sociaux, il était indispensable pour YouTube de repenser son site.

Une nouvelle interface utilisateur, intégrant en profondeur Facebook et Google+ est donc déployée progressivement par le site de vidéos. Celle-ci se présente sous la forme de trois colonnes principales, aux lignes épurées et sobres sur le modèle du nouveau design de Google adopté après le lancement de son réseau social en juin dernier.

La barre latérale gauche, sur fond gris, est dédiée à l’utilisateur et sa chaîne. C’est une sorte de tableau de bord. Il est possible d’avoir sa photo de profil, et des liens vers les «vidéos que vous avez aimées», celles que vous avez mises en ligne, votre «historique» et celles que vous avez mises de côté pour «regarder plus tard». Les «tendances» et «vidéos populaires» sont également proposées plus bas, ainsi que les «chaînes recommandées». Mais le plus intéressant pour Google dans cette colonne est la partie «abonnements»: il s’agit de la liste des réseaux sociaux que l’utilisateur a choisi d’associer à YouTube. Google+ est évidemment associé par défaut, et il est ensuite possible d’ajouter Facebook.

Au vu du succès mondial de Youtube il serait dangereux voir même mortel pour ce site de se reposer sur ses lauriers, cest à dire de penser que tout son succès est désormais acquis et, en conséquent de ne pas se renouveler.

Youtube se démarque aussi par sa prévoyance et son originalité :

  • Nouveau design pour Youtube… avec une intégration plus forte de Google+”

Après avoir relooké Google Reader, Google Docs puis Gmail, Google s’attaque maintenant à Youtube. Voici  à quoi ressemblera la prochaine interface de la première plateforme de partage de vidéos dans le monde (source : mediassociaux.fr)

http://www.mediassociaux.fr/2011/11/22/nouveau-design-pour-youtube-avec-une-integration-plus-forte-de-google/

En juillet 2011, YouTube dévoile un tout nouveau design expérimental beaucoup plus propre et épuré sous le nom de code Cosmic Panda. Au vu des commentaires des internautes des internautes, ce changement plait.

Parmi les nouveautés on retiendra un lecteur plus sombre et un design plus travaillé avec un fond d’écran plus foncé qui met bien en valeur la vidéo même sans être en plein écran, les playlists sont présentées avec une barre horizontale de défilement très claire et intuitive juste sous la vidéo que vous regardez. Les pages des chaînes sont aussi plus jolies avec des images plus grandes et plus claires.

http://www.youtube.com/cosmicpanda

http://www.youtube.com/watch?v=QH2-TGUlwu4

  • Encore plus d’interactions…

Google et le jeu vidéo, c’est une histoire partie pour durer. Après l’hommage à Pac-Man sur la page d’accueil du moteur de recherche, et avant Google Games, voici le jeu vidéo Snake réinterprété par Youtube.  C’est très simple, pour cela il suffit de trouver une vidéo avec le nouveau lecteur de youtube. Une fois dans la vidéo, il faut la mettre en pause et appuyer sur la flèche de gauche puis après quelques secondes appuyer en même temps sur la flèche du bas.

Dans quel but ? Derrière ce petit jeu se cache la volonté évidente de Google dont Youtube fait parti de percer dans le domaine des jeux vidéos.

http://www.ecrans.fr/Le-Serpent-envahit-YouTube,10479.html

http://digital.excite.fr/le-jeu-du-serpent-sur-youtube-N10871.html

III. YOUTUBE : Les Entreprises & Les Chaines

A) Youtube optimiser et personnalisez vos chaines vidéos

Pour promouvoir un site Web et/ou les produits d’un site E-commerce, il est intéressant d’user des services de YouTube.

À l’aide de vidéos, on peut diffuser des spots publicitaires, des présentations de produits, et ainsi attirer de futurs clients sur son site Web et optimiser le taux de transformation (ratio représentant la proportion d’achat par rapport au nombre de visiteurs). Outre la qualité des vidéos, l’aspect esthétique de la chaîne peut avoir un fort impact sur les visiteurs.

Avant d’entrer dans les détails, il faut obligatoirement un compte utilisateur YouTube pour pouvoir créer une chaîne et y diffuser des vidéos.

 Chaines Youtube

  • Comment créer une chaine ?

Une fois le compte créé, il faut se connecter et cliquer sur son compte, situé en haut à droite de la fenêtre.

Ensuite, il faut sélectionner « Ma chaîne ». C’est ici, à l’aide de la barre de menu (« paramètres », « thèmes et couleurs », « modules »…), que vous allez pouvoir personnaliser l’intégralité de votre chaîne de vidéos.

Le bouton « paramètres » vous donnera accès à diverses informations essentielles : l’URL de votre site Web, le titre de votre chaîne, les tags qui permettront aux internautes de retrouver plus facilement vos vidéos à l’aide de mots clés.

Les thèmes et couleurs vous permettront de définir l’ambiance graphique de votre chaîne. Il vous est possible d’user de thèmes de couleurs prédéfinis, de modifier des thèmes existants (polices d’écriture, couleurs, effet de transparence, image d’arrière plan…). Vous pouvez aussi sauvegarder et supprimer vos thèmes. Les deux sites Web suivants, My Tube Design et YouTube Layouts, mettent à votre disposition en téléchargement des mises en pages prédéfinies (image d’arrière plan, code couleur…).

Dans la section « modules », vous pourrez alléger votre chaîne en désactivant certains éléments tels que : les commentaires sur la chaînes, les abonnés, les abonnements…

Enfin, la section « vidéos et playlists » définit le contenu que vous souhaitez afficher : vidéos ajoutées, favoris, playlists…

Exemple de Chaines

Des marques :

LUXE : Dior, Clinique, l’Oréal

CONSO : perrier ;

RELIGION :Vatican

POLITIQUE: Chaine présidentielle et congrès américain

TV :  (direct 8 BFM TV)

PEOPLE: Lady Gaga, Justin Bieber

Chaine Youtube Lady GagaCapture d'écran chaine youtube Dior

UN AUTRE EXEMPLE

-Comment se servir des réseaux sociaux pour faire de la bonne publicité : exemple avec Smartwater qui met en scène Jennifer Aniston.

Smartwater détourne les codes de la publicité et reprend les vidéos qui ont récemment fait le buzz : les bébés aimaux, Keenan Cahill, les bébés Evian, le « Double Rainbow »… et quelques geeks.

« Jennifer Aniston Sextape » est une publicité marrante qui devrait être largement partagée.

http://www.youtube.com/watch?v=GVQpF4xWzmA

Reprenant le chemin qui a fait le succès de Google dès sa naissance, HTC, LG, Motorola, Samsung ou encore SonyEricsson utilise l’internet comme vitrine. Ils possèdent tous leur chaîne YouTube personnelle comptabilisant chacune des millions de visionnements. En effet, YouTube, propriété de Google, permet à n’importe qui de pouvoir partager les vidéos publiques créant ainsi chaque jour des milliers de chaînes de domino amenant à chaque minute une augmentation exponentielle de l’audience

les chaînes YouTube des cinq plus grands constructeurs, à savoir HTC, LG, Motorola, Samsung et SonyEricsson

La chaîne HTC : http://www.youtube.com/user/HTC
Le constructeur taïwannais veut du propre. Son image perfectionniste ne sera jamais salie par de l’humour.  Chacun de leurs spots publicitaires vantent les lignes parfaites d’un design sobre et classe. HTC fait passer le message d’une marque destinée au business man. Les vidéos ne montrent aucun visage, le plus important c’est l’appareil made by HTC. Le message que je ressens ?: «Vous voulez faire parties de l’élite ? Optez pour un smartphone HTC !» Une visite sur les autres vidéos de la chaîne nous dévoile la rediffusion des dernières conférences concernant le HTC Sensation. De bonnes présentations tout de même !

La chaîne LG : http://www.youtube.com/user/LGMobileHQ
Les vidéos présentées sont du style grand public. Les présentations du LG Optimus 3D nous font comprendre que l’affichage en trois dimensions n’est pas seulement destiné au geeks. Un père de famille, une jeune demoiselle du yoga ou encore un homme d’affaire peuvent aussi y trouver leurs bonheurs.

LG et sa chaine Youtube

La chaîne Motorola : http://www.youtube.com/user/motorola
Avec une ambiance robotique, Motorola a gagné le coeur de beaucoup d’Américains. En 2009 déjà, Motorola avait fait fureur avec les spots publicitaires en partenariat avec Verizon; le héros de l’histoire étant le fameux DROID !
Leur vidéo d’accueil est une sorte de remake de la pub d’Apple de 1984. Une communauté de personnages monomorphes, où un seul être est capable de créer l’amour.. grâce à un Motorola XOOM. Motorola fait partie des seuls marques ayant l’audace de titiller l’ennemie. C’est avec un préambule de sa tablette XOOM qu’il a rabaissé l’ipad à un iphone géant.. ce n’est pas tout, la Galaxy Tab de Samsung y passe aussi.

La chaîne Samsung : http://www.youtube.com/user/SAMSUNGmobile
Partout, on trouve des vidéos de promotion pour le Samsung Galaxy S II. Accompagnée idéalement par de la musique, la première vidéo présente des séquences destinées aux artistes, aux boss mystérieux, aux grand-mères des jardins ou encore à mes petits cousins à Hong Kong =) Une vidéo promouvant un smartphone destiné au grand public, justifiant son utilité quotidienne grâce à de nombreux exemples de la vie courante.

Samsung vise l’utilisateur lambda, et il emportera les geeks avec grâce à son matériel ! De nombreuses vidéos prises au MWX 2011 et au CTIA 2011 font office de démonstration en temps réel. Le constructeur coréen émerge au niveau publicité mobile, ça reste prometteur et on ressent l’effort !

La chaîne SonyEricsson : http://www.youtube.com/user/sonyericsson
SonyEricsson a en effet mis le paquet sur la créativité de leur spots publicitaires.
Les séquences sont du niveau d’Hollywood, c’est du véritable Sony (sans pour autant oublier Ericsson) ! La grande diversité des styles de vidéo ne me donne simplement pas la possibilité de vous décrire précisément cette chaîne. Si on avait le temps, on y passerait facilement une journée entière à la découverte des produits SonyEricsson.

Des témoignages clichés hilarants aux séquences de science-fiction passant par un thriller au fin fond de l’Asie, je vous invite à naviguer sur ma chaîne favorite. Je donne à SonyEricsson un 10/10 pour leur effort publicitaire !

B) Youtube : Les entreprises & la publicité

Lien de témoignages des avantages pour une entreprise d’utiliser Youtube

http://www.youtube.com/watch?v=u7I5mPNlXho

Près de 60 % des plus grosses entreprises américaines disposent d’au moins une chaîne sur la plate-forme vidéo Youtube, contre 52 % des sociétés européennes. Les sociétés asiatiques sont encore une fois moins utilisatrices de cette plate-forme américaine.

Malgré un développement de plus en plus important, Youtube reste, pour les entreprises, toujours à la troisième position dans leurs relations avec les médias sociaux.

Cependant, la moitié aussi sont dotées d’une chaîne sur la plate-forme vidéo de Google, Youtube.

Présentation de google, de son application destiner aux entreprises pour leurs vidéos.

http://www.google.com/apps/intl/fr/business/video.html

  • Conseils d’utilisation de youtube pour une entreprise :

Expertise et communication avec vos partenaires

Postez sur Youtube d’éventuelles vidéos de présentations, d’interviews ou de conférences que vous avez faites.
Démontrez ainsi votre expertise dans votre domaine et votre capacité à parler en public.

Créez des vidéos courtes avec des conseils intéressants pour vos clients ou vos prospects. Mettez une nouvelle fois en avant votre expertise.
Ces petites vidéos doivent avoir à peu près la longueur d’un article de blog, sauf que cette fois vous vous filmez en train de dispenser votre savoir.

Interviewez un autre expert de votre secteur.

-. Entrez en contact avec d’autres experts et personnes travaillant dans votre domaine via la communauté Youtube. Pour cela,

Marketing et promotion

choisissez un nom d’utilisateur qui reflète bien votre marque.
Parce que ce nom d’utilisateur sera aussi le nom de votre chaîne : vous aurez une url du type www.youtube.com/user/nomdutilisateur

-Utilisez cette URL dans tous vos outils de communication : cartes de visite, flyers, signatures d’e-mail, etc…

– Mettez en ligne sur cette chaîne des vidéos de témoignages de clients satisfaits pour augmenter votre crédibilité.

– Créez quelques vidéos d’explication pour votre produit ou service afin de mieux informer et convaincre les prospects.

– Si c’est possible, postez des vidéos qui montrent les résultats obtenus par un client qui utilise votre service ou produit.

– Filmez vos employés et faites connaître votre équipe.

– N’hésitez pas non plus à filmer vos bureaux et votre lieu de travail.
Présenter vos employés et vos locaux permet à vos clients de ressentir plus d’affinités avec vous. Cela humanise la relation.

Postez les liens vers vos vidéos sur des sites sociaux comme votre blog, Facebook, Twitter, etc… Faites « buzzer » au maximum vos vidéos pour augmenter votre visibilité et/ou le trafic vers votre site

– Si vous êtes créatif et avez des vidéos de très bonne qualité, devenez partenaire Youtube. Vous serez rémunéré pour vos vidéos et aurez accès à d’autres avantages.

– Vous pouvez aussi analyser les performances de votre chaîne grâce à Google Analytics que vous pourrez relier directement à votre compte Youtube. En e-marketing, point de salut sans statistiques.

– A la fin de vos vidéo, insérez un petit écran avec quelques infos indispensables : nom, url du site, numéro de téléphone ou adresse mail pour vous joindre.

– Insérer des liens vers vos différents sites (ramener les internautes vers son site internet officiel INTERMEDIAIRE le but étant de transformer l’INTERNAUTE en CLIENT)

Service client

Vous pouvez créer des vidéos « how to » (« comment faire») pour aider vos clients à mieux utiliser votre produit ou service.

Vous pouvez également créer des vidéos qui répondent aux questions les plus communes des clients. En somme, une sorte de FAQ en vidéo.

Google Video for Business donne vie à vos informations internes

 Google héberge et diffuse vos vidéos de manière sécurisée. Vos employés n’ont pas besoin d’envoyer de fichiers volumineux par e-mail et le service informatique n’a pas à gérer de solutions complexes de partage de vidéos sur site.

Que votre entreprise soit petite, moyenne ou grande, avec l’application google, vidéo for business nous vous proposons :

Un canal vidéo pour votre entreprise

Le partage des vidéos permet de rendre les communications importantes (telles que les formations internes et les annonces de l’entreprise) plus attrayantes et efficaces.

Sécurité et confidentialité des vidéos

Vos employés peuvent partager des vidéos avec leurs collègues en toute sécurité sans que les informations confidentielles ne soient accessibles publiquement.

Accès à tout moment, en tout lieu

Google Video est un service fourni sur le Web et sécurisé. Vous pouvez ainsi travailler depuis votre bureau, en déplacement, chez vous et depuis votre téléphone mobile, même lorsque vous êtes hors connexion.

Compatible avec tous les systèmes d’exploitation

Google Video fonctionne dans le navigateur installé sur les ordinateurs de type PC, Mac et Linux.

LA PUBLICITE SUR YOUTUBE

 Infos-du-net.com

 Août 2006 : Avant l’acquisition de Youtube par Google, apparait le premier concept de pub sur youtube via des vidéos participatives.

Jusqu’en 2007, la pub sur youtube est quasi inexistante, il y avait juste quelques liens google AdSense (= Google AdSense est un programme gratuit permettant aux éditeurs Internet de générer des revenus en diffusant des annonces ciblées)

Dès Aout 2007 = Apparition des In Video cad vidéos publicitaires incrustées. Les versions anglophones de YouTube profitaient déjà du service, puis c’est apparu en France.

Qu’est-ce que c’est ?

Une bande en légère transparence durant une partie du temps que dure le clip que l’on regarde.

A savoir :

Google veut convaincre les principaux annonceurs qu’il peut ainsi créer un environnement « sécurisé » pour exposer leurs marques à très grande échelle et espère récupérer pour YouTube une partie des 60 milliards de dollars dépenssés chaque année en publicité télévisée. L’autre objectif majeur consiste à capter une partie de l’énorme marché américain de la publicité à la télévision, estimé à 70 milliards de dollars.

Cette initiative vise également à positionner YouTube sur le marché émergent des téléviseurs connectés, des box et de la vidéo à la demande.

Pour autant YouTube n’abandonne pas son métier traditionnel à savoir proposer des vidéos et partager les revenus avec ses 20 000 partenaires

Quel type & format de publicité ?

Publicité auto-gérée (vidéos sponsorisées)

Vous pouvez également créer un compte de vidéos sponsorisées auto-géré, exécuté en plus du système AdWords et utilisant le modèle de tarification AdWords. Vous pourrez alors associer vos comptes YouTube et AdWords pour diffuser une vidéo sponsorisée. Les vidéos sponsorisées correspondent à un format d’annonce spécifique de YouTube qui fait la promotion d’une vidéo YouTube existante à l’aide d’une illustration, d’un texte et de mots clés. Ces annonces apparaissent à côté des résultats de recherche YouTube. Il suffit à l’internaute de cliquer sur l’annonce pour accéder, sur YouTube, à la page de la vidéo liée.

Diffusion d’annonces directe sur YouTube

Vous pouvez acheter un inventaire publicitaire basé sur un contrat via les ventes d’annonces YouTube. La tarification des formats d’annonces YouTube est déterminée à partir d’un budget préalablement défini, avec des conditions tarifaires plus élevées et un modèle de réservation basé sur les impressions.

Le concept True View

L’utilisateur a ici le choix de regarder ou non une pub intégrée en debut de video (ex OASIS)

publicité oasis

Les tarifs & revenus publicitaires

A Savoir : La quasi-totalité des formats d’annonce AdWords (illustrée, vidéo, texte) peut apparaître dans, sur ou autour d’un contenu vidéo diffusé sur les pages YouTube. La seule exception concerne les annonces InVideo AdWords, qui sont uniquement disponibles pour les comptes gérés et qui sont diffusées sur tous les sites d’éditeurs vidéo sauf YouTube, car ce dernier possède son propre format InVideo.

Source : adwords.google.com

Vous le savez sûrement, cela fait plus de deux ans que YouTube a été racheté par Google. Le géant américain a d’ailleurs dû sortir beaucoup d’argent car il en a eu pour 1,65 milliard de dollars, grosse somme pour un site de vidéos. Google compte donc bien rentabiliser cette somme avec ce nouveau système de publicité. Avant la pub sur youtube ne générait pas bcp de revenus.

Il faut quand même rappeler que, avant d’être racheté par Google, YouTube était complètement vierge de publicité, quelle qu’elle soit d’ailleurs. C’est en achetant YouTube que Google a décidé de mettre le même concept de publicité que sur les sites web. Et aujourd’hui, il a décidé de passer à la vitesse supérieure, d’aller plus loin dans la publicité.

Du coté des annonceurs, et ds le cadre des campagnes de vidéos sponsorisées des frais de pub vous sont facturés lorsqu’un internaute commence à visualiser leur vidéo et non lorsqu’il  clique sur la miniature de l’annonce vidéo.

Depuis mai 2011=> le cout par lecture CPV remplace la tarification au cout par clic.

( une pub sur la page d’accueil de youtube coute 175 000 dollars/jour)

Source : lebuzzinfo.com

c)   Quand Youtube révèle des talents

Parler des chanteurs découverts sur youtube + maisons de disques qui s’en servent

http://new.fr.music.yahoo.com/blogs/les_playlists_de_topito/338/15-chanteurs-dcouverts-sur-youtube-ou-lesyoutube-singers-/

http://fr.mashable.com/2008/07/20/fred-le-phenomene-youtube-du-moment/

IV. Limites de YOUTUBE

a)    Les dangers d’un site accessibles par tous

–       Concurrence Dailymotion

–       Commentaires

–       Se démarquer de la masse d’internautes

–       Publications douteuses

–       Supercherie : D’autre part, des utilisateurs comme LasVegasUsa4 qui ne font pas partie du programme partenaire, ont vu le compteur de vues de leur compte exploser dès la publication de leurs vidéos. Ce site, censé relater la chronique des atermoiements intimes d’une adolescente, s’est révélé être une supercherie, ce qui a déclenché une couverture médiatique inouïe (CBS, MTV, New York Times, Los Angeles Times).

b)   La volonté de lutter contre une mauvaise utilisation

Droits et libertés

Youtube étant américain, il dépend juridiquement de ce pays et de sa Constitution, qui garantit notamment une certaine liberté d’expression. Ainsi, certaines vidéos, qui pourraient être censurées en France en raison des idées qu’elles véhiculent (politique, idéologie), ne le sont pas pour cette raison.

Par ailleurs, Youtube a limité la durée de ses vidéos à 15 minutes. Notamment pour éviter la diffusion de films entiers ou d’épisodes de séries télévisées. Et éviter des procès par rapport aux droits d’auteur. Il passe également des partenariats publicitaires avec certains diffuseurs pour limiter les poursuites.

 

CONCLUSION

QUEL AVENIR POUR YOUTUBE ?

GOOGLE S’attaque à la tv avec youtube

Pour conclure, YouTube, filiale de Google devrait annoncer dès la semaine prochaine avoir signé toute une série de partenariats avec plusieurs entreprises de médias et de personnalités pour produire du contenu original pour le site de partage vidéo le plus populaire au monde.

Parmi ces partenaires, on attend des intervenants majeurs: IAC/InterActiveCorp.’s Electus, News Corp.‘s ShineReveille unit, RTL Group‘s FremantleMedia Ltd., ainsi que la star du skateboard Tony Hawk ou le créateur des Experts: Anthony Zuiker. .

Un porte-parole de YouTube confirme que le site « est en conversation permanente avec des créateurs de contenu et des curateurs afin de construire des audiences sur YouTube ».

YouTube tente de devenir un fournisseur de la prochaine génération, supervisant des dizaines de chaînes en ligne gratuites avec des contenus de qualité professionnelle.

Google a investit plus de 100 Millions de dollars dans cette production de contenu. Google va rentabiliser son investissement des recettes publicitaires tirées de ces contenus et qui seront ensuite partagées avec leurs partenaires.

YouTube va faire évoluer son organisation autour de ses chaînes et va encourager ses visiteurs à s’abonner à ces chaînes de contenu qui proposeront des heures de divertissement à la demande. En proposant des chaînes dédiées à l’actualité, à la culture, au sport, au divertissement, etc, la filiale de Google souhaite augmenter le temps de fréquentation de ses 600 millions de fidèles, qui s’élève actuellement à 15 minutes par jour.

Les partenaires vont produire du contenu pour des chaînes réparties entre 20 à 50 catégories: alimentation, comédie, actualités… Il leur est demandé de produire du contenu unique, qui ne soit pas un copier-coller d’emissions TV. Les partenaires conservent la propriété des droits.

En effet, quel meilleur moyen pour imposer et démocratiser son service que de le rendre incontournable. Par exemple, si Youtube venait à racheter la diffusion d’une série comme Lost (en avant première), il est évident que des millions de fans passeraient par la plateforme pour voir en direct les derniers épisodes. Ainsi, il s’assure l’utilisation de son service et met toutes les chances de son côté!

Selon The Wall Street Journal, Google met la main à une refonte complète de sa filiale Youtube, qui serait dotée de chaînes thématiques.

Le quotidien américain révèle que Google va investir près de 100 millions de dollars dans la réorganisation de Youtube. La page d’accueil du troisième site le plus visité au monde serait revue pour faire la part belle à une vingtaine de chaînes thématiques dont le contenu serait alimenté par les amateurs, mais aussi par des programmes originaux. L’essentiel de l’investissement serait d’ailleurs consacré à l’acquisition des droits de ces programmes auprès des éditeurs de contenus.
RIPOSTE
Bien décidés à ne pas se laisser plumer, les grands networks américains (NBC, ABC, CBS, etc.) ont d’ores et déjà bloqué la diffusion de leurs programmes sur Google TV, la plateforme interactive du groupe de Larry Page et Sergey Brin. Celle-ci étant annoncée en France en 2012, les acteurs du secteur dans l’Hexagone préparent la riposte.

Les chaînes françaises anticipent l’arrivée de Google TV
Plusieurs grands groupes (TF1, France Télévisions, Canal +, Arte, etc.), rejoints par les nouveaux acteurs de la TNT (BFM, la chaîne d’Alain Weill, Direct 8 et Direct Star, propriétés de Vincent Bolloré …) ont récemment signé une charte sur « les modalités d’affichage des contenus et services en ligne sur les téléviseurs et autres matériels vidéo connectés ».

L’objectif de cette coopération quasi inédite est de conforter le contrôle des chaînes françaises « sur les contenus et services affichés en surimpression ou autour de leurs programmes ». Les signataires de la charte préviennent qu’ils s’opposeront « à toute démarche visant à tirer profit de leurs programmes ou de leur audience (et notamment des données d’usage) en redirigeant les téléspectateurs vers d’autres contenus et services » sans leur accord.

Et voici notre présentation Power Point Youtube Channel: Pour quoi faire ? . Bonne visualisation!

 

Charlotte Le Coz, Bérénice Lorin, Laurie Lodevic, Guillaume Ledin (Groupe B)

Publicités

PowerPoint YouTube

PowerPoint YouTube

YouTube, leader mondial des vidéos en ligne.

Créé par trois jeunes ingénieurs qui cherchaient à partager facilement leurs vidéos sur Internet, la plateforme, rachetée depuis par Google, revendique un milliard de films vus par jour. Le 15 février 2005, à San Francisco : trois anciens ingénieurs de Paypal déposent, dans la plus grande indifférence, le nom de domaine « YouTube ». Chad Hurley, Steve Chen et Jawed Karim, à l’époque âgés de 27 à 29 ans, souhaitent développer un site pour partager plus facilement leurs vidéos. Avec quelques innovations. « Notre projet était alors inspiré de Hotornot.com, un site de rencontres qui encourageait les internautes à noter eux-mêmes, sur une échelle de 1 à 10, l’intérêt des profils postés sur le site« , raconte Chad Hurley, actuel PDG de YouTube. L’idée de la notation par les utilisateurs est retenue. L’autre originalité de cette nouvelle plateforme est que son contenu ne sera pas fourni par ses créateurs mais par ses utilisateurs. Les fondateurs prennent par ailleurs une décision qui sera décisive pour le développement de YouTube : celle de ne pas imposer de spots de pub aux internautes avant le visionnage des vidéos, pour éviter de les faire fuir. Pourtant, à l’heure actuelle, les principes fondateurs de YouTube ont bien changés !

Après 6 ans de notoriété, YouTube a évolué et modifié ses valeurs fondamentales, il s’agira ici d’explorer les fonctionnalités du site web, son évolution, ses avantages et ses dérives.

I/ Youtube

A/ A quoi sert Youtube?

Youtube est un site web qui regorge de vidéos. C’est un site de partage, les utilisateurs peuvent envoyer, visualiser et partager des séquences vidéo.

La plupart des vidéos peuvent être visualisées par tous les internautes, mais en revanche uniquement les utilisateurs inscrits et possédant un compte Youtube peuvent envoyer des vidéos de façon illimitée. L’inscription est gratuite et permet en plus de pouvoir poster des commentaires et même noter les vidéos.

Youtube possède un moteur de recherche afin de trouver les vidéos souhaitées. Toutes les vidéos du même thème, du même artiste, ou en rapport avec le sujet, sont présentées sur la droite de l’écran dans une barre défilante afin d’assurer la réussite d’une recherche, mais aussi de susciter l’intérêt pour d’autres vidéos.

Youtube est une réelle scène et même tremplin pour les artistes mais aussi amateurs. Divers groupes, musiciens, sportifs, artistes, politicien, mannequin, se sont fait connaître grâce à YouTube.

Il permet de visualiser des moments historiques, des performances artistiques et sportives, de découvrir de nouveaux talents, de voir des scènes de la vie hors du commun, marrantes, inoubliables, et même banales.

B/ Quelques chiffres :

Une notoriété incontestée :

120 millions : Nombre total de vidéos sur YouTube.

48 heures : Temps de vidéos mis en ligne toutes les minutes, soit près de 1.440 jours de vidéos envoyés quotidiennement.

200 000 : Nombre de nouvelles vidéos mis sur YouTube chaque jour.

1700 ans : Temps nécessaire estimé pour regarder toutes les vidéos de YouTube.

3 milliards : Nombre de vidéos regardées quotidiennement sur YouTube.

400 millions : Nombre de comptes ouverts sur YouTube.

4 heures 36 minutes et 3 secondes, c’est la vidéo la plus longue sur YouTube.

Cependant, bien que la question de la notoriété de YouTube ne soit plus à démontrer, le prochain défi du site américain concerne sa rentabilité.

En effet, en juin 2009, le cabinet de consulting Ramprate estimait le chiffre d’affaires  de Youtube à 240 millions de dollars, pour une perte opérationnelle de 174 millions de dollars. Sans l’apport de Google, la société aurait fait faillite il y a longtemps.

De nombreuses solutions ont été mise en place afin d’essayer d’augmenter la rentabilité de YouTube. C’est ainsi que google propose aux studios de cinéma et aux télévisions de diffuser leurs propres contenus, comme des bandes-annonces et des clips, sur des chaînes personnalisées et dédiées. Une centaine de ces chaînes ont été vendues à des annonceurs tels que Nestlé ou Hewlett-Packard, pour leur permettre de diffuser leurs produits au plus grand nombre. Facturées autour de 200.000 dollars chacune, YouTube commence à remonter la pente petit à petit.

Mais à l’heure actuelle aucune solution économique n’a été trouvée afin de contrer cette perte.

Que trouve-t-on sur Youtube ?

La plateforme Youtube permet à chacun de diffuser ses vidéos au travers le monde, chacun peut ainsi s’exprimer sur ce qu’il souhaite. De la découverte de nouveaux talents aux dérives sectaires que trouve t-on sur Youtube ?

II/ Un moyen d’expression

A/ La découverte de nouveaux talents

Beaucoup d’artistes se font repérer grâce à Youtube. Ce fut le cas pour Justin Bieber. Alors âgé de 12 ans il participe à un concours de chant local, à Statford où il termine deuxième en interprétant Respect d’Aretha Franklin. Sa mère publie sur Youtube une vidéo de ce concours, pour sa famille et ses amis qui n’avaient pas pu y assister : celle-ci est vue en quelques jours par des milliers d’internautes. Suivent au cours de l’année 2007 d’autres vidéos où il reprend des titres R&B… C’est à la suite du buzz Internet qu’il a provoqué, que Justin se fait repérer par son manager et débute sa carrière avec le succès qu’on lui connaît…

Justin Bieber reste un des leaders de Youtube avec son clip Baby vu environ 664 millions de fois. Il détient aussi le record de la vidéo la plus commentée avec 6,6 millions de commentaires. Mais il a aussi détenu le record de la vidéo la moins aimée avec près de 1,9 millions de personnes qui n’aiment pas cette vidéo.

B/ Des anonymes qui deviennent des stars…

B1/ Keenan Cahill s’est fait connaitre en postant une première vidéo le 28 août 2010 ou il effectue un play-back sur la chanson Teenage Dream de Katy Perry. Rapidement des artistes s’intéressent à lui et deux mois après cette première prestation, 50 Cent fait une apparition sur une de ses vidéos, ce premier invité sera suivi par David Guetta, LMFAO et bien d’autres. Ce succès sur internet lui ouvrira de nouvelles perspectives, il tournera dans plusieurs publicités et participera à des émissions de télévision aux Etats-Unis.

B2/ Agé de 30 ans jorge Navaez vit seul avec ses deux filles de 3 et 8 ans. Il leur fait partager sa passion de la musique en chantant et jouant de la guitare avec elles. Ainsi ils reprennent ensemble des tubes du moment comme rolling in the deep d’Adèle et les poste sur youtube. C’est le buzz. Ils seront invités sur le plateau de Ellen Degeneres…

C/  Une compilation de vidéos de tous genre

Youtube regorge de vidéos drôles, folles ou encore inutiles… Et beaucoup de phénomènes de société passent par Youtube. En effet, Il a permis par exemple le développement des streackers, ces personnes qui s’introduisent sur les plateaux des émissions vêtu du plus simple appareil ou encore la création des lipdub.

Youtube est bien sûr un divertissement, on retrouve ainsi pléthore de vidéos humoristiques, de la blague potache du dimanche après midi aux animaux loufoques…

Un tel outil ne pouvait laisser les médias sur le côté… Ainsi vous trouverez sur Youtube les vidéos des pubs etc…

Voici le Top 5 des publicités les plus regardées sur Youtube en 2010 :

1- Insoutenable – Sécurité routière

2- A hunter shoots a bear – TippEx

3- Professeur Kassos – Fanta

4- Voca People – Tic Tac

5- Gigi – Fanta


Les lipdubs servent maintenant à promouvoir des écoles privées (libdub Idrac Lyon ) , les streackers sont mis en scène par les grandes chaînes de télévisions américaines (Mtv Music Award)et des partenariats sont mis en place avec l’apparition d’émission comme L’œil sur le Web et Drôle de vidéos.

D / Un impact douloureux

Amandine du 38 :

Jeune adolescente elle publie une vidéo d’elle rappant sur une de ces chanson. Elle sera à l’origine d’un buzz médiatique, ou plutôt d’un lynchage médiatique. Le nombre vidéos se moquant d’elle a explosé avec même des rappeurs professionnels…

Dans le 66 minutes (émission de M6)  ou un reportage lui a été dédiée, elle exprime la souffrance qu ‘elle a enduré avec ses camarades de classe et comment elle a été persécutée au collège aussi. Aujourd’hui elle reste sure de pouvoir percer dans le rap et poste toujours des vidéos dont les gens se moque toujours.

Après la diffusion du reportage sur M6 beaucoup de vidéos de réponse lui ont été envoyer sous forme d’insultes rappées…

De plus certains ont fait croire sur un forum qu’elle s’était suicidée…

E / La violence en vidéos…

Plusieurs vidéos violentes ont dû être retirées du site. Des agressions sont ainsi filmées et diffusées sur YouTube Des combats de chiens sont aussi diffusés.

En avril 2011 on comptait pas moins de 4000 clips français néo-nazis incitant à la haine raciale. Malgré la législation ces clips sont toujours en ligne.

D’autre part Dans certains domaines sensibles, comme la politique par exemple, il arrive fréquemment de voir de multiples personnes s’affronter, s’insulter et divulguer des propos racistes. Pour y remédier, certaines vidéos sont bloquées ou supprimées. D’autre part, certains utilisateurs publient volontairement des vidéos portant un titre hors sujet, non liée au contenu, ou d’un contenu non pertinent, dans le but d’énerver les visionneurs qui perdent leur temps en visionnant la vidéo. Cette pratique est similaire au rickroll.

Des commentaires dont on pourrait se passer…

La possibilité de laisser des commentaires ajoute à l’interactivité de la plateforme. Elle permet à chacun de donner son avis sur une vidéo, ce qui est l’essence même du web 2.0 qui a créé Youtube.

Mais la mesquinerie de ces commentaires est décriée par beaucoup.

En 2006 Le Time loua  le  Web 2.0 pour avoir permis l’émergence d’une « communauté et d’une collaboration sur une échelle sans précédent », il ajouta que YouTube « stimule la stupidité des foules, et non pas seulement leur sagesse. Certains des commentaires sur YouTube vous font pleurer pour l’avenir de l’humanité, ne serait-ce que par leur orthographe, sans compter l’

En septembre 2008, le Daily Telegraph remarqua que YouTube était « tristement célèbre » pour « des échanges de commentaires parmi les plus acerbes et mal pensés sur Internet » ; il rapporta en outre l’existence de YouTube Comment Snob, « un nouveau logiciel qui bloque les commentaires malpolis et écrits par des analphabètes »obscénité et la haine à l’état pur qu’on y trouve »

En 2009 Le journal britannique The Guardian décrivit en ces termes, , les commentaires d’utilisateurs sur YouTube : « Enfantins, agressifs, mal orthographiés, sexistes, homophobes, allant de remarques rageuses sur le contenu d’une vidéo à une description de celle-ci pleine de détails inutiles et suivie d’un LOL, les commentaires sur YouTube sont un vivier de débats puérils et d’ignorance éhontée – avec, parfois, la percée d’un bon trait d’esprit ».

III/ Législation :

A/ Le droit d’auteur :

Le droit d’auteur est le droit reconnu par la loi et accordé à un auteur, un compositeur, un éditeur ou un distributeur pour l’exclusivité de la publication, de la production, de la vente ou de la distribution d’une œuvre  littéraire, musicale ou artistique. Le droit d’auteur s’applique à Youtube.

Enfreindre les droits d’auteurs est un risque majeur pour le site. En effet, la diffusion de contenu protégé par celui-ci entraîne un risque de procès de la part des ayants-droit.

Pour limiter les diffusions illégales par exemple d’épisodes de séries télévisées, la durée de la vidéo est limitée à 15 minutes. Cette limite n’étant pas suffisante, YouTube signe des accords avec certains grands studios. Ces accords prévoient que les contenus protégés pourront être supprimés grâce à un système de filtrage, ou qu’ils pourront être diffusés gratuitement moyennant un partage des revenus publicitaires avec les ayants-droit.

De plus pour se prémunir contre toute plainte d’ayant droit, le site d’échange de vidéos est disposé à fournir à la justice les coordonnées des internautes qui violent le copyright des contenus protégés.

YouTube indique à différents endroits sur ses pages qu’il refuse tout contenu protégé par copyright. Et permet aux utilisateurs de dénoncer certains abus ou illégalités de certaines vidéos afin que le site les supprime et éviter ainsi toutes poursuites judiciaires.

B/ La liberté d’expression 

YouTube étant une entreprise américaine, son contenu est évalué selon la constitution des Etats-Unis qui garantit une liberté d’expression qui est propre aux valeurs du pays. Il est donc possible d’y trouver un contenu normalement censuré en France. Il est possible de trouver des vidéos avec des tendances négationnistes, racistes, homophobes ou discriminatoires qui peuvent embler inacceptable en France ou dans d’autres pays européens.

Cependant les contenus sont vérifiés et peuvent être supprimés par youtube.


IV/ Chaines Youtube

Sur Youtube, les internautes peuvent regarder les vidéos dans deux espaces :

–       sur une page de lecture

–       sur une chaîne Youtube.

A/ Mais qu’est ce qu’une chaîne Youtube ?

Pour faire simple, une chaîne Youtube correspond au profil d’un utilisateur X auquel les autres utilisateurs ont accès. L’utilisateur X a le droit de publier ces vidéos, les classer les ranger.

Les autres utilisateurs, eux ont ainsi la possibilité de voir les vidéos téléchargées de l’utilisateur X, de se souscrire à sa chaîne et de voir ses favoris. Ainsi une chaîne Youtube correspond à un compte Youtube.

B/ Spécificités

– Le nom du compte sera le nom de la chaîne.

– Il est impossible de transférer une vidéo d’un compte à l’autre.

– Néanmoins, une chaîne peut proposer la lecture d’autres vidéos que celles de son compte.

Evidement ces plateformes internet ne sont pas uniquement utilisé que par des inconnus mais aussi par des entreprises et des marques. Ainsi selon les différentes typologies des chaînes Youtube les entreprises vont viser des objectifs différents :

Pubs TV – making of – versions longues : Plonger l’internaute dans l’univers de la marque

Reportages, évènements : Créer la web TV de sa marque

Vidéos conseils, vidéos démos : Répondre aux besoins des internautes autour de la marque et des produits

Vidéos utilisateurs : Organiser un concours vidéo pour impliquer les internautes autour de la marque et éditorialiser les vidéos présentes sur YouTube autour de la marque

Vidéo virale : Pousser au maximum la viralité d’une vidéo.

C/ Eléments clés de la chaîne 

– Durée de vie : continu / limité (évènementiel)

– Liens avec d’autres chaînes : autres produits / autres pays

– Liens avec d’autres sites communautaires : Facebook, Twitter…

Chaque module vidéo correspond à une expérience vidéo spécifique :

Le navigateur vidéo :

Il s’adapte à toutes tailles de compte et propose toutes les fonctionnalités de partage. L’interface y est très simple.

Le carousel :

Opérationnel dès 3 vidéos, très design, il propose différentes catégories de vidéos : idéal pour un contenu très varié.

Le video wall :

Il  propose une large sélection de vidéos en un seul coup d’œil. Idéal pour les catalogues très riches.

La mosaïque

Très évènementiel, il recompose une image grâce aux images fixe d’au moins 25 vidéos. L’internaute y navigue de façon aléatoire.

Pour mesurer les retombées de vos campagnes vidéos sur vos chaînes, Youtube a crée Youtube insight :

C’est un outil d’analyse et de création de rapports en libre service. Grâce à lui, chaque utilisateur disposant d’un compte YouTube peut afficher des statistiques détaillées sur l’audience des vidéos qu’il a mises en ligne sur le site.

http://www.blogdumoderateur.com/index.php/post/Tutoriel-%3A-personnaliser-sa-chaîne-vidéo-Youtube


V) Conclusion

Youtube est le premier site d’hébergement de vidéos, le site s’est également imposé comme l’un des moteurs de recherche les plus consultés par les internautes. C’est aussi l’équivalent d’un tiers des requêtes enregistrées par le leader Google. Pourtant, si son succès en termes de notoriété est incontestable, la question de la rentabilité de YouTube fait toujours débat. L’arrivée de la publicité imposée dans le site annonce sans doute pour la marque, un avenir plus optimiste.

 

VIDEO

POWER POINT

GOOGLE : entre outil de recherche et domination

Guillaume Azmanoff, Alexandra Arnaud, Catherine Azambre, Tania Barouh, Marine Astor, Laura Gazarian

Powerpoint :Google

Vous connaissez et utilisez tous Google, le célèbre moteur de recherche, maître incontestable d’Internet qui en une décennie a su écraser ses concurrents, pourtant plus anciens. Moteur de recherche sans lequel trouver des informations sur le web serait un véritable casse-tête. Mais connaissez-vous réellement Google ?

Google est devenu le leader des moteurs de recherche en France et dans le monde entier. Il est entré dans les mœurs d’Internet et nous est aujourd’hui indispensable. Internet et Google, aujourd’hui synonymes sont devenus le duo gagnant du 21ème siècle. »
A l’origine de ce succès économique et commercial, se trouve l’inventivité et l’ingéniosité de deux jeunes étudiants en Doctorat à Standford: Sergey Breen et Larry Page. C’est dans le cadre de leurs études que les deux amis vont développer le système qui les rendra multimilliardaires. On peut alors se demander ce que ce système avait de si révolutionnaire pour avoir si rapidement devancé ses concurrents ?
De ce fait, nous avons définit notre analyse en trois parties. Dans une première partie, nous retraçons l’historique de Google, de ça genèse à aujourd’hui. Dans un second temps, nous évoquerons les différentes formes de ce moteur de recherche et enfin, pour finir nous ferons un point sur l’originalité des logos éphémères.

I – Histoire de GOOGLE

Google Incorporation est une société fondée en 1998 dans la Silicon Valley, en Californie, par Larry Page et Sergey Brin, créateurs du moteur de recherche Google.

Larry Page et Sergey Brin, fondateurs de Google

A l'origine de Google, Larry Page et Sergey Brin

C’est en 1995 que ces deux étudiants se rencontrent sur le campus de l’université californienne de Stanford. En 1996, le duo se lance dans un projet commun baptisé Backrub, qui analyse des liens pointant vers un site web. Leur idée : créer un logiciel hiérarchisant les pages en fonction du nombre de liens qui pointent vers elles, plutôt que privilégier la récurrence de mots-clés.
Les deux étudiants sont à la recherche d’un financement qui leur permettrait de concrétiser leur projet. Google est finalement lancé en 1998 avec l’aide de Andy Bechtolsheim (l’un des fondateurs de Sun Microsystems) qui investit 100 000 dollars dans le projet. Fin 1998, Google traite quotidiennement 10 000 requêtes. La machine est lancée et Google se tient en tête des 100 meilleurs sites au monde.
Origine du nom : Google est un mot dérivé du terme mathématique « googol », qui désigne le nombre composé du chiffre 1 suivi de 100 zéros. Ce nom est né à la fin des années 40, grâce au mathématicien Edward Kasner. Les deux étudiants ont simplement modifié le nom qui est devenu Google.

1999 : Google ouvre son premier bureau à Palo Alto. C’est également la date de son ascension : 500 000 requêtes quotidiennes et un financement de plus de 25 millions $.
2000 : En juin, Google devient le moteur de recherche le plus complet au monde, en référençant un demi-milliard de pages Web. Google signe un partenariat avec Yahoo.
2004 : Google propose Gmail, son propre service de messagerie électronique, et révolutionne l’ère de la messagerie email en ligne. Le duo décide également de recruter un PDG pour gérer leur entreprise qui s’accroit de plus en plus. C’est donc Eric Schmidt, de vingt ans leur aîné, qui va leur apporter son expérience, acquise auparavant chez Sun Microsystems et Novell, deux géants de l’informatique dont il a été le dirigeant.
2005 : l’année de nouvelles perspectives : Google donne naissance à Google Vidéos. L’expansion ne cesse de croître et Google pénètre le monde de la cartographie numérique en lançant un de ses produits les plus populaires : Google Maps. L’entreprise propose aux internautes une encyclopédie mondiale virtuelle qui génère des vues satellites du monde entier. Moins de deux mois plus tard, les fonctions de calcul d’itinéraires et de vues satellites y sont intégrées. En août, Google, qui compte alors 5 700 employés, rachète Android, une start-up spécialisée dans le développement d’applications de téléphonie mobile.
2006 : En mars, Google achète Writely, qui deviendra plus tard Google Documents. En octobre, Google rachète Youtube pour 1,65 milliards de dollars.
2008 : En septembre, Google lance dans 100 pays le navigateur Internet Google Chrome, qui permet de surfer encore plus vite sur le web.

Chiffres clés :
– 2,5 milliards de requêtes par jour sur l’ensemble des sites de Google (chiffre juillet 2009)
– On compte environ 30.000 requêtes par seconde sur l’ensemble des sites Google de la planète, soit 2,5 milliards par jour ou 77 milliards par mois (chiffres juillet 2009)
– Plus d’un milliard de visiteurs uniques mensuels sur l’ensemble des sites de Google (le milliard a été atteint pour la 1ère fois en mai 2011)
– On compte 28.768 employés au 30/06/2011
– Fin 2007, Google se classait numéro 5 dans le classement des plus fortes capitalisations boursières aux Etats-Unis, derrière Exxon Mobil, General Electric, Microsoft et AT&T.
– la publicité représente environ 97% du chiffre d’affaires de Google

II – Les différentes thématiques de GOOGLE

GOOGLE WEB

Google web est la partie la plus utilisée de google.
Il recense tout le contenu du web et fonctionne par mot clé. Il suffit de taper sa recherche et Google propose tous les résultats possibles, plusieurs millions de résultats la plupart du temps.
Il est également possible de faire des recherches avancées, par date, par langue, …

GOOGLE IMAGES

Résultats d'une recherche dans Google Image

Exemple de résultat Google Image

Google image recense des milliards d’images et les associe à un mot clé. Il suffit de taper sa recherche et Google propose tous les résultats possibles.
Il est également possible de restreindre sa recherche par qualité d’image, par couleur, par taille…
Google permet également un partage d’image en ligne grâce à Picasa. Une fois publiées, les images deviennent la propriété de google qui peut ensuite les utiliser à des fins commerciales.

GOOGLE VIDEOS
Google vidéo recense des milliards de vidéos et les associe à un mot clé. Il suffit de taper sa recherche et Google propose tous les résultats possibles. Ensuite, Google nous renvoie vers le site où la vidéo est hébergée (Youtube, dailymotion…)
Il est possible de restreindre sa recherche par durée par exemple (moins de 4 minutes, entre 4 et 20 minutes, plus de 20 minutes)

GOOGLE traduction
Google traduction est un service fourni par Google qui permet de traduire un texte ou un page web dans une autre langue.
Contrairement à d’autres services de traduction qui utilisent SYSTRAN, Google utilise son propre logiciel de traduction.
Google MAPS
Definition :
Google Maps est un service gratuit de cartographie en ligne. Le service a été créé par Google. Lancé en 2004 aux États-Unis et au Canada et en 2005 en Grande-Bretagne (sous le nom de Google Local), Google Maps a été lancé jeudi 27 avril 2006, simultanément en France, Allemagne, Espagne et Italie.
Ce service permet, à partir de l’échelle d’un pays, de pouvoir zoomer jusqu’à l’échelle d’une rue. Deux types de vue sont disponibles : une vue en plan classique, avec nom des rues, quartier, villes et une vue en image satellite, qui couvre aujourd’hui le monde entier.

Les + :
– Images satellites : C’est au début du mois d’avril 2005 que Google Maps s’enrichit de la vue par image satellite, en plus de la cartographie classique. Se différenciant des autres services proposant des images satellites statiques, Google Maps permet de naviguer et de se positionner où l’on veut sur la carte satellite.
Le 20 juillet 2005, afin de célébrer l’anniversaire du premier homme sur la Lune le 21 juillet 1969, Google ajoute à Google Maps des images de la Lune, fournies par la NASA, permettant ainsi à l’utilisateur de naviguer sur la Lune. Les points d’atterrissage des différentes missions sont indiqués, de Apollo 11 à Apollo 17. Le service se nomme Google Moon.
– Popularité :
Le projet a rencontré un véritable succès, si bien que des sites exclusivement dédiés à Google Maps ont vu le jour. Pour exemple, les sites Google Sightseeing et Google Globetrotting sont des répertoires de liens directs vers des monuments (Tour Eiffel, Statue de la Liberté, etc.), endroits connus ou endroits insolites (Maison de Bill Gates par exemple), ceci dans le monde entier, en utilisant le service Google Maps.

Google ACTUALITES
Définition :
Google Actualités ou Google News est un service en ligne gratuit de Google qui présente de façon automatisée des articles d’information en provenance de sources sur le Web. Ce service, disponible dans 22 pays, a été créé en avril 2002. La partie française du service est sortie de son statut bêta le 14 mai 2009 (le 25 janvier 2006 pour la partie américaine).

Collecte de l’information : Google Actualités recense par exemple 500 sources francophones et Google News 4500 sources anglophones. Chacune des sources sélectionnées est scrutée plusieurs fois par jour par un robot Google : un Googlebot, qui indexe les nouveaux articles. Le contenu des articles est ensuite analysé à l’aide d’algorithmes pour déterminer le sujet.
Ensuite les articles sont triés par degré de pertinence

Diffusion : Sur la page principale, les articles sont regroupés parmi les rubriques suivantes : À la une, International, France, Entreprises, Science/Tech, Sports, Culture et Santé. Une mise à jour de la page est effectuée toutes les 15 minutes. Il est possible de créer une page personnalisée avec ses propres rubriques : « Actualités personnalisées » comprenant les actualités relatives à des mots-clé, mais aussi des localités, le tout, à l’aide d’un compte Google.
Google Actualités est aussi un moteur de recherche qui permet de faire des requêtes parmi les articles indexés par Google Actualités depuis les 30 derniers jours.
En combinant Google Actualité et la messagerie Gmail, Google a créé les Alertes Google. Service qui permet de recevoir des courriels par rapports à un mot-clé. Dès que les robots repèrent un mot dans un l’article paru dans la langue souhaité l’article est envoyé à l’adresse de courriel souhaitée.

Google GMAIL
Définition :
Gmail est un service de messagerie gratuit proposé par Google. Les messages reçus sur un compte Gmail peuvent être lus via un client de messagerie (à travers les protocoles POP3 et IMAP) ou avec un navigateur web. De nombreuses fonctionnalités du service ne sont cependant accessibles qu’à travers le navigateur web. En février 2010, 176 millions d’internautes utilisent ce service de messagerie électronique1.

Le service :
En plus du moteur de recherche Gmail classe automatiquement les emails en fonction des discussions, place les messages jugés indésirables (spam) dans un dossier spécial et gère un carnet d’adresses en récoltant les adresses email situées dans les emails.

Sans doute pour éviter de favoriser les échanges de fichiers piratés, Gmail limite à 10 Mo la taille des fichiers attachés.

Grâce à Gmail, vous pouvez conserver indéfiniment les messages, fichiers et photos qui comptent pour vous, utiliser la fonctionnalité de recherche pour retrouver rapidement et facilement les infos dont vous avez besoin, et afficher vos messages sous forme de « conversations », une manière inédite de présenter vos e-mails.

Pour classer vos mails, vous pouvez leur affecter des libellés. C’est différent des conversations et complète les solutions de recherche.

Google Divertissment

– SHOPPING : Google Shopping, vous permet de naviguer par catégorie de produits, puis affiner votre recherche par marchand, intervalle de prix, et trier par prix et pertinence. Les marchands peuvent déjà y ajouter leur stock pour être prêts pour Noel. Lien : google.fr/merchants/

Google Shopping aide les internautes à trouver les produits qu’ils souhaitent acheter en ligne. En tant que vendeur, vous pouvez soumettre vos produits pour une inclusion dans Google Shopping afin que vos clients potentiels puissent trouver votre site plus rapidement et facilement.

Objectifs :
Augmentez le trafic et les ventes sur votre site
Soumettez gratuitement vos produits
Touchez des clients potentiels qualifiés

– LIVRES : est un service en ligne permettant d’accéder à des livres numérisés.
Disposant de moyens considérables, cette bibliothèque virtuelle comptait plus de sept millions de livres en novembre 20081. Google numérise des livres provenant de nombreuses universités américaines et de tout horizon pour ensuite les diffuser sur ses serveurs. Droits d’auteurs obligent, certains ne sont que partiellement publiés. Pour le moment, les livres imprimés entre 1839 et 1922 sont rarement accessibles en entier pour les internautes basés hors des États-Unis. En 2010, 15 millions de livres ont déjà été scannés dans sa bibliothèque numérique mais seulement 3 millions sont consultables (aux États-Unis).

Google partage

– BLOGS :
– GROUPES : Google Groupes est un service de groupe de discussion proposé par Google et qui permet d’accéder notamment aux services de messages Usenet. Son archive contient plus d’un milliard de messages consultables depuis 1981.
Les utilisateurs ont la possibilité de participer et de lire les discussions par messagerie électronique.
Google Groupes leur permet de trouver des groupes en relation avec leurs centres d’intérêt ou même de créer leurs propres groupes.

 III/ Les Google Doodles

Logo Google tetris

Logo Google en hommage à Tetris

Logo de Google et personnages d'émission pour enfants

Reprise du logo avec personnages d'émission pour enfants

Le logo de Google est connu pour sa simplicité. Chaque lettre a sa couleur pour former le nom du célèbre moteur de recherche.
Pourtant, depuis ses débuts, les internautes peuvent remarquer les changements réguliers et éphémères de la charte graphique. En effet, afin de célébrer certains faits marquants de l’histoire, Google s’habille de nouvelles couleurs le temps d’une journée.
Ce changement de charte graphique apparait pendant 24heures sur la page d’accueil du moteur de recherche. Il s’agit des Google Doodles.
Chaque doodle porte un lien hypertexte. Ainsi, lorsque l’internaute clique sur le logo, il accède directement à la liste de lien en rapport avec l’évènement mis à l’honneur.

A/ Des logos de plus en plus attractifs
Au départ simple effet de style, les doodles deviennent au fil du temps de plus en plus animés. Le lien est ainsi créé entre Google et les internautes. Ceux-ci ont à présent la possibilité d’intervenir dans l’animation du logo. Ils ne sont plus simple spectateurs mais réels acteurs des doodles. Le clavier de l’ordinateur devient alors un instrument de création voire de jeu.
En mai 2010 par exemple, Google décide de créer un Doodle en rapport avec les 30 ans de Pacman. L’internaute se voit offrir la possibilité de jouer au célèbre jeu directement depuis son clavier. La précision va jusqu’à recréer un bug informatique au 120ème niveau, comme c’était le cas avec la version d’origine.

C/ Une stratégie marketing
Ces animations organisées depuis 1998 ont bien sûr pour but d’augmenter le trafic des liens bien référencés sur le moteur de recherche.
En effet, en plus de divertir les utilisateurs, il s’agit bel et bien de cyber marketing.
Quelques exemples peuvent l’illustrer :
-Le 8 février 2011, afin de fêter l’anniversaire de la mort de Jules Verne, un doodle reprend les couleurs du célèbre sous marin de Vingt mille lieues sous les mers. Or, le même jour, Amazon organisait une promotion sur ce même livre. Amazon étant un lien très bien référencé par Google, un nombre important d’internautes a du se retrouver sur son site après avoir cliqué sur le doodle.

-Le 9 juin 2011, C’est sous la forme d’une guitare que le moteur de recherche fête les 96 ans des guitares Les Paul. En passant la souris sur les cordes de la guitare virtuelle, il était possible de jouer de vraies notes de musique. Un site internet a même été créé pour permettre aux « musiciens du web » de partager leurs créations musicales… Belle promotion pour la marque Les Paul.

Depuis que Dennis Hwang a créé le premier doodle en 1998 pour un festival de musique dans le Nevada, le nombre de logos a considérablement augmenté.
Google compte à ce jour plus de 300 logos aux Etats Unis et plus de 700 dans le monde.
Un moyen pour l’entreprise de montrer de façon originale son caractère innovant et artistique.

Conclusion

Google est ainsi rapidement devenu le leader de la recherche internet. Une nouvelle expression, le Googlisme est née et est de plus en plus utilisée dans le langage courant pour définir la recherche sur Google.
L’entreprise a su adapter ses services afin de répondre aux besoins des internautes.
Mails, recherche d’itinéraire, divertissement, interactivité… Rien n’est laissé de coté. Si le point faible de Google reste encore l’aspect réseau social (grandement dominé par Facebook), il est possible de dire qu’il est présent sur tous les plans.
Pourtant, à ce jour, des questions se posent au niveau du respect de la vie privée des utilisateurs du moteur de recherche. De plus en plus d’outils permettent de cibler la demande des gens. Géolocalisation, revente de données à des sites commerciaux, amélioration du ciblage de la publicité…
Google s’adapte, certes, mais peut être trop.
En 2007, la CNIL (Comission Nationale de l’Informatique et des Libertés) déclare :
« En clair, Google peut contrôler toutes les données personnelles des individus. En exploitant de façon corrélée ces outils, Google pourrait se transformer en une redoutable société de surveillance. (…) Les internautes doivent savoir qu’en utilisant les services de Google, ils lui donnent la possibilité de les surveiller. »

Google will always watch you

Google, big brother moderne?

PPT L’empire Google.

PPT Google

Google, état de l’empire en 2011 !

Par sa valorisation,Google est l’une des premières entreprises mondiales puisque 
sa cotation en bourse est de l’ordre de 210 milliards de dollars. Fort de ses 20 000
employés dont la plupart travail au siège de Google ; le Googleplex, à Mountain View en
Californie, Google continue sa croissance notamment grâce à sa politique et sa stratégie
de concentration horizontal, qui consiste pour une entreprise à étendre son réseau, en
acquérant ou développant des activités économiques

logo Google actuel

Qui ne connaît pas Google ? 
Impossible de passé à coté du moteur de recherche le plus connu et le plus puissant du web.
90 % de PDM en Europe (oct2011)

    Fondée en septembre 1998 par deux jeunes étudiants, Larry Page et Sergey Brin
en Californie, Google est connu pour la situation monopolistique de son moteur de
 recherche.

       Google s’est donné comme missions, « d’organiser l’information à l’échelle mondiale et
 de la rendre universellement accessible et utile ».

      En 2010, ce sont plus de 1 000 milliards de pages web qui ont été indexé par Google qui
représente 6,4 % du trafic internet mondiale et affiche une croissance supérieure au
web.

       Ainsi, Google est le symbole du monde des services gratuits, ergonomiques, performants
 et sans limites, grâce à la publication de nombreux logiciels et services. Cependant, la
situation croissante de monopole et les questions de vie privée inquiètent de plus en
plus, depuis l’internaute occasionnel jusqu’à certaines grandes organisations. Google
a également fait l’objet de plusieurs poursuites en justice, notamment pour plusieurs 
affaires de compatibilité de copyright et pour sa plateforme Google Books.

I/ORIGINE DU NOM ET FONDEMENTS

        A_ L’origine du nom 

        Le nom de l’entreprise Google a pour origine le terme mathématique « googol » ou
 gogol en français, qui désigne 10100, c’est-à-dire un nombre commençant par 1 suivi
 de cent zéros. Larry Page et Sergey Brin demandèrent en 1997, à d’autres étudiants 
en informatique, de l’aide pour nommer le fruit de leur travail. L’idée serait venue de 
Sean Anderson, qui suggéra « googolplex», nom qui séduisit Larry Page. Il lui demanda 
d’aller enregistrer le nom de domaine « googol ». Sean Anderson se serait alors trompé
dans l’entrée du nom, en frappant google.com.

       B_Les fondements 

     Les fondements de l’histoire de l’entreprise Google commencent par la rencontre de
deux étudiants de l’université de Stanford en 1995. En cette année, Sergueï Brin (23 ans) et Larry Page (24 ans) sont « pratiquement en désaccord sur tout ». Cela ne
 les empêche pourtant pas, en janvier 1996, de commencer à travailler sur un nouveau
moteur de recherche. Ils nomment leur projet BackRub. Ils imaginent un logiciel qui 
analyserait les relations entre les sites web afin d’offrir des meilleurs résultats que ceux
 donnés par leurs concurrents de l’époque, Altavista notamment.

      Une fois leurs travaux terminés, les deux étudiants commencent à concrétiser leur projet
de moteur de recherche, et à cet effet, achètent un téraoctet de disque dur d’occasion,
afin de créer une base de données. Cette installation sommaire a pris place dans la
chambre de Larry Page20. Sergey loue un bureau et se met en quête de financements.
David Filo, fondateur de Yahoo! convient de l’intérêt de leurs recherches, mais les
encourage à créer leur propre moteur de recherche plutôt que vendre leurs travaux.

      Andy Bechtolsheim, l’un des fondateurs de Sun Microsystems, se laisse convaincre par
Sergey et Larry et leur fait un chèque de 100 000 $ pour financer leur moteur. La société
Google n’est toutefois pas encore créée et Larry garde le chèque dans son tiroir pendant
quelques semaines, le temps d’achever les formalités légales. 
Les deux entrepreneurs sollicitent parallèlement famille et amis, et parviennent
finalement à réunir un million de dollars pour fonder la compagnie. Google Inc. s’installe
 dans un garage de Menlo, loué par un ami, en septembre 1998. La société emploie alors
 trois personnes : Sergey, Larry et Craig Silverstein qui est aujourd’hui directeur de
Google Technology20.

II/QUELS STRATÉGIE DE CONQUÈTE ?

          A_Montée en puissance

          Dès le départ, alors que le moteur est toujours en version bêta, il répond à près de 10 000
requêtes par jour.

      En début d’année 1999, c’est 500 000 requêtes journalières que Google doit gérer. Le
garage qui l’héberge devenant trop petit, Google déménage dans un bureau à proximité de
l’université de Palo Alto en Californie. L’entreprise compte désormais 8 employés.

         Ce qui distingue Google de ses concurrents à l’époque est la pertinence des recherches que
l’ont effectue. Par exemple, en effectuant une recherche en tapant les mots « Bill Clinton »,
Google nous renvoie d’abord au site de la Maison Blanche, alors qu’un concurrent comme
AltaVista ne fait apparaître le site qu’après des dizaines d’autres lien. L’autre avantage de
Google est qu’il affiche les mots-clés en gras dans le contexte d’une phrase pour chaque lien,
alors qu’AltaVista ne fournit, à l’époque, que les liens eux-mêmes.

      Le 7 juin 1999, après avoir obtenu 25 millions d’investissements, la société déménage une
seconde fois vers son emplacement définitif, le Googleplex, situé à Mountain View, en
Californie. Le 9 septembre, Le moteur de recherche, jusque-là en version bêta, achève sa
phase de test. Google assure alors la gestion de 3 millions de recherches par jour.

Googleplex

      Le 9 mai 2000, le moteur de recherche est disponible en 10 nouvelles langues : allemand,
danois, espagnol, finnois, français, italien, néerlandais, norvégien, portugais et suédois,
permettant à la société de pénétrer de nouveaux marchés et de gagner en importance.

     Tout juste un mois plus tard, en juin 2000, Google est le premier moteur de recherche à avoir
référencé un milliard de pages web. L’entreprise cherche à étendre la portée de son moteur en
concentrant ses efforts sur l’Asie, avec les versions chinoise, japonaise et coréenne, puis au
monde entier, totalisant 26 langues dès le 27 mars 2001.

      Fin octobre 2000, Google signe un partenariat avec Yahoo! et commence à proposer de la
publicité ciblée en fonction des mots- clés. L’année 2000 se termine avec la publication de la
barre d’outils Google (Google Toolbar), proposée depuis en téléchargement gratuit, et voit le
trafic journalier du site dépasser les 100 millions de requêtes ce qui représente plus de 1 000
requêtes/seconde en moyenne. Google devient un phénomène mondial.

       L’année 2001 est marquée par une conquête physique du monde et par l’annonce de la 3
milliardièmes pages indexées.

        Le moteur de recherche continue ainsi sa croissance, et est décliné en plus de 100 langues en
2004 et 150 en 2010. Google devient le premier moteur de recherche sur Internet, utilisé par
80 % d’internautes américains contre seulement 35 % de Chinois, qui préfèrent l’outil chinois 
Baidu.

      En Août 2011, le site annonce une mise à jour de son algorithme dénommée « Panda » dans 
l’ensemble des versions du site (exceptés les versions chinoises, japonaises et coréenne) afin 
de faire baisser la visibilité des sites sans valeurs ajoutées comme les comparateurs de prix ou
les agrégateurs de contenus.

     Le 29 avril 2004, l’entreprise émet une demande pour entrer en bouse. Cette demande aboutira
4 mois plus tard par son introduction sur le NASDAQ à Wall Street.

       B_Diversification (technique d’acquisition)

    C’est à partir de 2002 que l’entreprise diversifie son activité, basée jusqu’alors sur son moteur 
de recherche. Google propose aux entreprises le GB-1001 de Google Search Appliance,
permettant de se connecter à leur réseau informatique afin de bénéficier des fonctions de
recherche sur leurs propres documents.

    Une importante nouveauté de cette année est aussi la fonction Labs. Elle permet aux
utilisateurs de tester les services et produits non finalisés avant leur date de sortie. En
septembre, Google met en place Google News, service permettant d’afficher des pages web en
rapport à l’actualité et en fonction des mots-clés de l’utilisateur.

       Le 22 janvier 2004 Google s’essaie au monde des réseaux sociaux en mettant au point son
propre réseau social : Orkut. Ce projet ne rencontra pas le succès escompté, sauf au Brésil et
en Inde.

     Le 1er avril 2004 Google propose Gmail, son propre service de messagerie électronique avec
une capacité initiale de 1 Go annoncée doublée pour 2005. Cette capacité est totalement
inédite et foudroie la concurrence, à l’exemple de MSN hotmail, dont la capacité lui était
500 fois inférieure. Gmail instaure donc l’ère de la messagerie email en ligne. Son succès se
traduit par un nombre croissant d’utilisateurs, 176 millions début 2010.

      Début juillet 2004, Google rachète Picasa et propose une visionneuse d’images. Ce logiciel est
 couplé à un compte en ligne permettant de stocker une galerie avec un capacité de 100 Mo. 
Le service connaîtra un certain succès, mais sera concurrencé par le service Flickr de Yahoo!
lancé en début d’année et par la Windows Live Photos en 2008.Trois semaines plus tard Google rachète Keyhole, une société de cartographie numérique qui
sera à la base de Google Earth lancé un an plus tard en 2005. La même année Google lance
Google Desktop search (interface unique permettant à l’utilisateur d’effectuer des requêtes
sur Internet, sur les différents services proposés par la firme californienne ainsi qu’au sein
des disques durs de la machine Informatique), Google Scholar (permettant d’effectuer des
recherches sur des articles scientifiques des thèses de type universitaires, citations ou encore
des livres scientifiques), et Google Print (rebaptisé Google Recherche de livres, service en
ligne permettant d’accéder à des livres numérisés).

     A ce jour, Google compte 106 acquisitions d’entreprise depuis février 2001. La plus
importante a été le rachat de Motorola Mobility pour un montant de 12,5 milliards de dollars
en Août 2011.

III. GOOGLE REVOLUTIONNE LES STRATÉGIES MARKETING

        Les internautes d’aujourd’hui, grâce à la puissance des outils du web 2.0, sont devenus des porteurs
de la communication qui devient alors 2.0! Le « bouche à oreille » d’hier invisible et insaisissable,
est aujourd’hui largement mesurable et est une source de feedback précieuse pour les entreprises
soucieuses autrement dit 2.0 ! Cet engouement pour le web 2.0 a donné lieu à de nouvelle forme de
marketing et de nouveaux métiers : Marketing viral, Community Management, E-reputation.

Google a ainsi développé une réelle stratégie marketing.

            A_Rappel du marché 

        Le marché des nouvelles technologies en particulier Internet est un marché en grande
impulsion, grâce aux multiples domaines d’activité dont chaque société essaie de prendre
 des parts.

Marché de la publicité en ligne

En 2010, on estime que 40 à 60 milliards de dollars de revenue viendront du web avec
l’utilisation d’une analyse sémantique de la part des sociétés dans ce domaine.
Les technologies du web sémantique ont pour objectif de relever deux principaux défis: une
recherche d’information plus rapide car automatisée et une interopérabilité entre les divers
supports d’information présents sur le web.
Le marché de la publicité en ligne représente au total pour l’année 2007 environ 32 milliards
de dollars.
La part du marché entre les compagnies est de Microsoft 13.3%, Yahoo 20.2% et Google
52.7%

            B_Le positionnement de Google

       Google se positionne sur quatre types de secteur qui sont :


La publicité en ligne: en utilisant leurs outils Google AdWords et Google Adsense : système publicitaire du moteur de recherche Google. Celui-ci affiche des bannières publicitaires, qui sont
ciblées en fonction des mots-clés que tape l’internaute.

Les annonceurs paient lorsque l’internaute clique sur la publicité selon un système d’enchère
et de qualité : plus l’annonce sera pertinente pour l’utilisateur, plus le prix au clic sera bas
et l’annonce en évidence. Ceci afin d’inciter les publicitaires à fournir des renseignements
pertinents par rapport à la demande de l’utilisateur.

AdSense est la régie publicitaire de Google utilisant les sites Web comme support pour ses annonces.
Celles-ci sont le plus souvent contextuelles, mais plusieurs formules sont offertes, et aussi plusieurs
types d’annonces incluant les parrainages de produits Google et le champ de recherche. Les 
annonces sont des textes ou des images, et des vidéos sont également employées par le moteur de
recherche Google et par son service de webmail, Gmail.

– Une suite bureautique sur le web Google Apps : Google Apps est une suite bureautique de
la société Google qui est accessible aux entreprises, aux établissements d’enseignement et
aux organisations à but non lucratif : mairie, association. Les applications en ligne telles que
Gmail, Google Talk, Google Agenda et Google Documents offrent un service global avec une
garantie de sécurité et de conformité pour les messageries électroniques existantes

– Leur moteur de recherche pour entreprise Google Search Appliance : Serveurs Google dédié à la recherche de documents en entreprise

– La recherche et développement avec Google Labs : site de la société Google qui référençait
toutes les applications et outils de Google qui sont à l’état de projet, prototypes ou encore
applications en phase de test. Certaines de ces applications étaient amenées ensuite à faire
officiellement partie du site Google.

Ainsi Google répond directement à la demande du marché par la multiplicité de ses offres.

         C_Mix Marketing de Google

Nous allons analyser les quatre P du marketing de Google.

– Politique du Produit (Product)


Les produits de Google se positionnent dans tout le marché du web tel que la publicité en
ligne, la suite bureautique et les moteurs de recherches pour les entreprises privées. Nous
pouvons catégoriser les produits de Google en trois classes :

Solutions Publicitaire
Les sociétés ont leurs liens commerciaux à chaque fois que des mots clés sont entrés dans le
moteur de recherche. L’outil mis à disposition se nomme AdWords.

Solution Bureautique
Les sociétés peuvent obtenir dans leur réseau interne une suite bureautique ressemblant à
Mircosoft Office qui permet la création de document, tableur, d’agenda en ligne, de courrier
électronique et d’outil de discussion. Cette solution est stockée sur les serveurs de Google
avec une garanti de 99.99% en cas de panne et de problème de sécurité. L’outil offert se
nomme Google Apps.

Solution pour les compagnies Privées
Les sociétés voulant obtenir la solution de recherche de Google dans leur réseau interne
peuvent le faire en achetant le produit Google Search Appliance qui est un serveur dont
Google fournit tout le matériel.

– Politique de Prix (Price)


La politique de prix de Google est une politique d’alignement de prix par rapport à l’offre
du produit qu’il donne à ses clients. Les conditions sont que ses produits varient en fonction
de la demande, allant d’un prix peu élevé avec un minimum d’offre à un prix élevé avec des
offres maximales.
La facturation auprès des entreprises varie selon son ancienneté. Une nouvelle cliente
(entreprise privée) devra payer Google à chaque prestation de services demandés. Lorsque
le département de finance de Google obtient les informations nécessaires du client
(situation financière…), ils peuvent offrir des paiements par mensualité.

– Politique de communication (Promotion)


La stratégie de communication de l’entreprise Google n’est pas la même que c’est
concurrent.
Car il ne fait pas de communication par les canaux de médias traditionnels.
Mais l’idée de ses deux créateurs est que l’entreprise se fasse connaître par bouche-à-
oreille.
D’abord la compagnie a été connu par les spécialiste du web (développeur, fanatique du
web,…) et ensuite par le grand public.
Parmi les principales solutions de communication Google communique part communiqué de presse : il ne se passe pas une semaine sans que nous entendions
parler de Google dans la presse spécialisée du web, économique, ou même grand
public.

Son Logo et nom de compagnie
Google a trouvé un bon moyen de faire parler de lui sans aborder la technique mais en
misant plutôt sur l’affectif des goûts, couleurs et commémorations. A Chaque événement
nous pouvons remarquer que le logo de la compagnie change de forme et d’aspect.

Les communautés des développeurs
Grâce à leur site Googlelabs et GoogelApi, Google offre au développeurs à travers le monde
la création et la mise en place d’outil Google pour leur site web d’où ceux-ci engendre
gratuitement de la publicité pour la compagnie.
Groupe de discussions (forum, blog, newsgroups). Les groupes de discussions guettent les
moindres faits et gestes de Google. Grâce à ces espaces de communications nous pouvons
obtenir chaque nouveauté que Google a mis en place.

– Politique de distribution (Place)


Google est présent à travers le monde et sa distribution des produits se fait directement par
Internet.
Depuis leur site web nous pouvons directement obtenir les produits dont nous avons besoin.

Pour ce qui est de l’étude marketing de la compagnie Google Inc, on constate que depuis
sa création en 1998. La compagnie a connu un succès sans précédent. En à peine 10 ans,
Google est devenu une formidable compagnie et a réalisé des bénéfices extraordinaires :
les employés de Google ont réussi à mettre en place un système de publicité discret et très
ciblé et aussi une diversification de produit pour ses clients privés tel que Google Apps et
Google Search Appliance. Grâce au système de publicité en ligne la société a profité de
cette notoriété sur leur moteur pour récolter des revenus via son site Web ou en offrant ses
services en tant qu’intermédiaire publicitaire.

IV. L’ETAT DE L’EMPIRE EN 2011

        En Europe en 2011, Google possède un quasi-monopole dans le marché de la recherche sur Internet avec, en moyenne, plus de 90% de parts de marché. Sur les autres continents, la concurrence résiste. ainsi en Russie et en Chine, Yandex et Baidu tiennent les places de leader avec respectivement 62% et 51,5% de parts de marché.

         A_Nouveautés (Google)

       Mais Google aujourd’hui, ce n’est pas seulement un moteur de recherche, c’est aussi des dizaines d’applications mises à dispositions des internautes. De rachat en rachat Google agrandit et cultive son empire.
Des coupons de réduction en ligne à la reconnaissance faciale en passant par le traitement des vidéos, Google sait se diversifier.

En 2011 ce n’est pas moins de 20 nouvelles cordes que l’Empire ajoute à son arc.

Date

Nom

Fonctionnalité

septembre 2011

Daily Deal

coupons de réduction sur Internet (une sorte de Groupon en Europe)

septembre 2011

Zagat

avis clients sur le commerce local (à rapprocher des guides Michelin)

août 2011

Deal Map

agrégateur d’offres spéciales chez des commerçants de proximité

juillet 2011

PittPatt

reconnaissance faciale dans les photos et vidéos

juillet 2011

Fridge

fonctionnalités pour les réseaux sociaux, spécialement les groupes privés (Fridge sera inclus dans Google+ pour créer les groupes)

juillet 2011

Punchd

fonctionnalités pour le porte monnaie électronique Google

juin 2011

Sage TV

logiciel media center (réception TV)

mai 2011

SparkBuy

comparateur et moteur de recherche de produits électroniques (20 critères de recherche peuvent être combinés)

mars 2011

Green Parrots Pictures

spécialiste des traitements des vidéos floues et saccadées

mars 2011

Zynamics

spécialiste en sécurité informatique

      Toute fois, c’est par une grande nouveauté, que la communauté des nouvelles technologies, a été surprise.
Google +, un élément, qui, en marchant sur les plates bandes de Facebook, pourrait définitivement assoir la suprématie de l’Empire.
Après les échecs retentissants de ses précédentes tentatives sociales qu’ont été «Wave» (lancé en 2009) et «Buzz» (lancé en 2010 et intégré à Gmail), Google semble miser gros sur ce nouveau projet.
«Google +» se présente sous la forme d’une plateforme regroupant divers moyens de mise en relation, communication et partage, accessibles depuis une barre d’outil spécifique. Chacun de ces moyens venant se greffer autour d’un flux d’actualité comparable au «Mur» Facebook.

On trouve donc:

«Cercles» ou «Circles» qui n’est ni plus ni moins qu’un système permettant aux utilisateurs de «Google+» de créer des groupes distincts d’amis et contacts regroupés par affinités ou tout autre critère. Cercle Familial, Cercle d’Amis, Cercle Professionnel, etc… l’intérêt de la mise en place de tels groupes étant bien entendu de pouvoir communiquer avec les personnes d’un cercle en particulier et de partager des informations avec celles-ci sans pour autant que ces échanges soient visibles par les contacts intégrés à d’autres groupes.
L’innovation majeure dans la fonctionnalité «Cercles» est son système de regroupement par glissé/déposé qui rend l’expérience simple et intuitive, ce que les autres réseaux sociaux ne proposent pas à l’heure actuelle.

«Déclics» ou «Sparks» est un moteur de recherche ultra simplifié qui suggère du contenu (articles, photos, vidéos, etc…) en fonction de vos centres d’intérêts, contenu que vous pouvez partager et au sujet duquel vous pouvez échanger avec vos amis ou cercles d’amis d’intérêts communs.

«Vidéos-Bulles» ou «Hangouts» offre un espace de communication en visioconférence pouvant accueillir un nombre illimité de participants et dont la particularité est de mettre l’accent sur la spontanéité. Lorsque vous créez une Bulle, les contacts du ou des Cercles de votre choix sont informés via leur Mur que cet espace est ouvert, que vous êtes disponible et peuvent s’ils le souhaitent vous y rejoindre pour discuter.

Enfin, «Mobile» ou «Instant Upload» envoi automatiquement et directement toutes les photos capturées à l’aide de votre téléphone mobile (Android, iPhone) sur votre compte «Google+» afin que vous puissiez partager celles-ci à tout moment d’un simple clic. On notera qu’un éditeur de photos (Picnik) est intégré à «Google+», qu’il est possible d’ajouter une légende aux photos et de tagger les personnes qui apparaissent sur celles-ci. 

Sans révolutionner le secteur, Google semble avoir ses chances dans le domaine des réseaux sociaux.
D’après « comScore », le site aurait atteint les 25 millions d’utilisateurs durant la semaine du 24 juillet 2011, soit 1 mois après le lancement.
Il faut désormais se demander si le grand public et plus particulièrement les 750 Millions d’utilisateurs Facebook donneront sa chance à «Google+».

Exemple de profil Google +

       D’un point de vue marketing, Google + , pourrait à l’avenir, comme d’autres réseaux sociaux, devenir un canal de communication, de promotion et de fidélisation non négligeable.
De la publicité ciblée selon les centres d’intérêts de chaque utilisateur du réseau, en passant par les pages entreprises… Google+ pourrait devenir le vecteur de relations privilégiées dans le cadre B to C.

             B_Bilan: Google aussi puissant qu’un état la responsable sociale en moins

          Par son système de référencement et l’ordre de ses résultats de recherche, le géant du web dispose d’un pouvoir sans équivalent sur l’économie numérique et la visibilité de milliers d’entreprises. Sans aucun contrôle ni contrepartie…

           Google a annoncé, début du mois, le 5 novembre exactement,une nouvelle mise à jour de son algorithme, clé du référencement des pages web sur son moteur de recherche. L’objectif : proposer aux internautes les résultats les plus « frais » possibles, c’est-à-dire les plus récents ou les plus récemment mis à jour. Pour les sujets d’actualité ou les événements récurrents, comme les festivals de cinéma ou les compétitions sportives, ce changement a tout d’une amélioration. Paradoxalement, il risque surtout d’avoir des conséquences dévastatrices sur l’économie numérique.

               Déjà en août dernier, la précédente mise à jour de l’algorithme Google, appelée Panda, avait été un coup dur pour des nombreuses entreprises ; les comparateurs de prix notamment, dont les résultats dépendent quasi-essentiellement du trafic et donc du référencement sur Google. L’un d’entre eux, Twenga, a d’ailleurs porté plainte récemment contre le géant du web pour abus de position dominante.
Selon une étude de Searchmetrics.com, certains sites avaient vu leur trafic baisser de 70% en une semaine.

              Et pour cause, les contenus « uniques » (visibles sur un seul et unique site) sont favorisés par Panda. Or, les comparateurs de prix présentent par définition les mêmes produits. Avec cette nouvelle mise à jour, ce sont les contenus les plus récents (et pas forcément les plus pertinents ou les plus appréciés des internautes) qui auront la part belle. Les résultats d’une recherche comme « appareil photo pas cher » risquent donc d’être largement bouleversés.

         Sachant que cette nouvelle mise à jour devrait, selon Google, impacter 35% des requêtes, il y a matière à s’inquiéter pour les entreprises, mais pas seulement.  Si celles-ci continuent à mettre la clé sous la porte, Internet offrira de moins en moins de choix à ses usagers ; ce qui devait pourtant être sa force.
En effet, ce sont principalement les grands sites comme Orange (+66%) ou YouTube (+52%) qui bénéficient de cette nouvelle manière de classer les résultats des recherches.

         Nous pouvons donc nous poser la question suivante, un acteur économique disposant d’un telle puissance  peut-il continuer indéfiniment à agir en tenant compte uniquement de son propre intérêt ?

          Numerama, qui dénonce la toute puissance de Google, note que les Etats, seuls acteurs au pouvoir comparable, sont soumis à des règles. Surtout, conscients de leurs responsabilités, ils s’auto-régulent. Signe que les temps changent, la Commission européenne a commencé il y a quelques semaines à enquêter sur les pratiques de Google.

          Pour finir malgré la controverse, Google en 2011, est une entreprise dont la suprématie est tout de même non négliegeable. Et les résultats 2011 parlent d’eux même:

  • 91% des français utilisent Google
  • L’empire détient plus de 100 blogs officiels
  • Il y a 2,5 milliards de requête par jour sur l’ensemble des sites de Google
  • l’interface de recherche de Google est disponible dans plus de 112 langues
  • On observe plus de 1 milliard de visiteurs uniques mensuels sur l’ensemble des sites de Google
  • 160 millions de vidéos sont vues par jour sur des mobiles via YouTube (appartenant à Google).
  • il y a environ 30.000 requêtes par seconde sur l’ensemble des sites Google de la planète, soit 2,5 milliards par jour ou 77 milliards par mois.
  • Google Chrome a 80 millions d’utilisateurs 3 ans après sa création.

Bref, tout les trimestres financiers de Google se ressemblent et le géant du Net annonçait un nouveau chiffre d’affaires record de 8,58 milliards de dollars pour le 2ème trimestre 2011 , en hausse de 27 % en un an, et de 1,6 % en trois mois.

V.CONCLUSION

        Le phénomène Google évoque à lui seul un vaste ensemble d’enjeux et inquiétudes suscités par le développement d’internet. Fondé en 1998, Google s’est imposé comme le principal moteur de recherche sur le net. Forte de ce succès, l’entreprise a étendu ses activités à plusieurs autres fonctions d’internet.

             A l’égard des personnes, les activités d’une société comme Google présentent des enjeux importants : qu’advient-il des données générées par les multiples requêtes que les internautes introduisent quotidiennement sur le moteur de recherche ? Quels enjeux pour les droits des individus découlent des activités telles que Google Earth qui diffuse des vues aériennes des multiples lieux de la planète ? Que dire de Google street view qui capte des images des rues des grandes villes pour les rendre disponibles sur le web ? Qu’il s’agisse de la collecte de données personnelles ou de la mise à disposition d’œuvres protégées par le droit d’auteur, les enjeux juridiques posés par les moteurs de recherche, et singulièrement par le plus important d’entre eux, sont majeurs.

            Par leur activité, les moteurs de recherche et les autres fonctions d’internet génèrent des risques pour les internautes. Les solutions techniques et les configurations peuvent augmenter ou minimiser les risques des internautes.

« Google mangera t-il le monde »

         Beaucoup de documents récemment édités et aux titres révélateurs témoignent de l’inquiétude que suscite la montée en puissance de Google et viennent remettre en question le belle devise de l’entreprise « don’t be evil ». Google est devenu un des groupes les plus puissants de la planète. La publicité constitue 99% de ses revenus et Google rachète tous les sites qui prennent de l’importance et donc susceptibles de faire passer des bandeaux publicitaires (ex : You tube).

       L’entreprise gère une quantité impressionnante de données, 80% des utilisateurs d’internet ont recours à ce moteur. Google dispose des informations sur 8 milliards de sites et des renseignements personnels sur chaque navigant.

        Comment face à ce développement quasi hégémonique se place l’utilisateur? Quels problèmes éthiques, citoyens, de rapport à l’information se posent à l’étudiant qui a recours à ce moteur de recherche ?

        Le développement d’un mode de pensée unique ou du moins monolithique. Claude Leblanc , rédacteur adjoint de courrier international : « il faut éviter qu’il y’ait un seul prestataire ( américain ou autre) de contenus. La culture c’est l’échange, si il n’y a qu’un seul fournisseur de connaissances les risques sont trop grands. » Jean-Noël Jeanneney s oppose au projet de numérisation des bibliothèques du monde en dénonçant « la sélection et la hiérarchisation des ouvrages qui vont être définies forcément à partir d’un regard singulier, celui de l’Amérique ( …)le miroir américain sera le prisme unique… »

           Le respect de la vie privée « Google est capable d’établir un profil marketing mais aussi sociologique extrêmement précis de l’internaute » c’est ce qu’affirme un auteur dans Comment Google mangera le monde. L’entreprise collectionne des informations sur les utilisateurs en stockant les mots- clés et en envoyant des cookies. Ces fichiers, textes invisibles, suivent nos déplacements et permettent d’établir un profil vendu ensuite à des services marketing. Gmail Google enregistre des copies de chaque courriel expédié et reçu…Rien n’empêche Google de combiner ces infos pour créer des dossiers sur ses clients. Comme le note la philosophe B.Cassin, à chaque innovation de Google se pose le problème de la vie privée. De plus en plus de stratégies publicitaires sont mises en place pour connaître les intentions de l’internaute et devancer ses attentes. Des associations de défense des libertés, ainsi que des organismes de régulation comme la commission nationale de l’informatique et des libertés ont poussé Google à s’engager à effacer les milliards de données qu’il a collecté sur les internautes du monde entier depuis 1996 mais l’entreprise continuera de stocker les infos pour une durée de 12 mois. Parallèlement, un nombre croissant d’instruments informatiques ont été développés pour limiter les capacités intrusives de Google. On peut citer le réseau Tor qui anonymise les internautes, le logiciel Scroogle qui accepte l’installation du cookie sur son serveur avant de le jeter à la poubelle.

             Quelle attitude adopter face à ce moteur au monopole quasi-absolu ?. Google est souvent qualifié de « Borgs » en référence aux personnages de Star Trek qui détruisaient tout sur leur passage, cependant des failles apparaissent dans l’édifice : gratuité remise en cause par les entreprises qui s’attaquent à cette concurrence déloyale, procès pour les droits d’auteur, hégémonie dénoncée (remise de l’antiprix « Big brother Award »). L’utilisateur doit, lui, développer une vigilance constante et ne cesser de s’interroger quant à sa marge d’autonomie face à ce type de moteur.

Par Clémentine Lamoine, Vincent Lailly, Yani Korzylecka, Léa Humbert.

Vidéo du groupe :

Powerpoint google :

 

Nuage de Tags